Afin de mesurer la consommation de carburant d’un véhicule ainsi que sa conformité aux limites d’émission d’échappement, toutes les nouvelles voitures sont soumises à une procédure d’essai normalisée. Depuis le 1er septembre 2017, la nouvelle «procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers» (WLTP) est en vigueur en Europe pour les nouveaux véhicules particuliers. Celle-ci fait suite au NEDC (nouveau cycle de conduite européen), utilisé depuis 1992. . Vous retrouverez sur cette page les données les plus importantes concernant la procédure WLTP et son évolution par rapport au NEDC, ainsi que des informations sur la norme EURO 6d-TEMP et son lien avec les essais d’émissions en conditions de conduite réelles (Real Driving Emissions Procedure ou RDE).

Précédent
  • Le cycle de conduite WLTP comprend plusieurs phases, basées sur des profils de conduite quotidiens d’automobilistes du monde entier. Par rapport au NEDC, la procédure WLTP est plus dynamique, comporte moins de phases d’arrêt et tient compte de vitesses supérieures sur une plus longue période afin de refléter plus fidèlement les situations de conduite modernes.

    Chaque combinaison moteur/boîte de vitesses d’un type de véhicule donné est testée avec l’équipement de véhicule le plus économique et celui qui consomme le plus. Bien que l’introduction du cycle WLTP ait entraîné la publication de chiffres supérieurs de consommation de carburant et d’émission de CO2, ceux-ci sont bien plus fidèles à la consommation de carburant et aux émissions de CO2 réelles.

    Watch video: What is the WLTP Driving Cycle?
Suivant
Précédent
  • WLTP: des chiffres de consommation plus réalistes.

    Le nouveau cycle de conduite WLTP tient compte de situations plus proches de la vie quotidienne que la norme NEDC. Il vous permet de mieux évaluer votre consommation quotidienne.

    Watch video: What is new?
Suivant

LES NOUVELLES VALEURS DE CONSOMMATION.

Pourquoi la norme NEDC est-elle obsolète?

La norme NEDC (New European Driving Cycle) a été adoptée en 1992. Mais depuis, les voitures, les routes et les modes de conduite ont beaucoup évolué. Le NEDC est un test de laboratoire artificiel qui sert exclusivement à comparer les véhicules entre eux, sans refléter la consommation réelle, laquelle est souvent très différente des chiffres normatifs NEDC. Pourquoi?

 

• En matière de conduite, le profil théorique ne correspond pas au profil réel.
• Trop peu d'accélérations.
• Trop d'arrêts.
• Les tests NEDC ne tiennent pa suffisamment compte des vitesses supérieures, notamment sur autoroute, ce qui aboutit à une vitesse moyenne trop faible.
• Les points de changement de vitesse dépendent du type de transmission, c.-à-d. qu'ils sont les mêmes pour toutes les voitures à boîte manuelle.
• La norme ne tient pas compte des équipements optionnels embarqués.

Que mesure la norme NEDC?

Depuis 1992, tous les véhicules sont régis par la norme NEDC. Celle-ci se fonde toutefois sur un profil de conduite trop théorique. Le test se déroule en deux phases. Les 13 premières minutes simulent un trajet en cycle urbain, avec de nombreux arrêts et redémarrages. La seconde correspond à un trajet extra-urbain à une vitesse maximale de 120 km/h.

Quelles sont les quatre étapes du test WLTP?

Afin de définir des valeurs de consommation plus réalistes, le cycle WLTP se base sur une étude statistique mondiale des profils de conduite réels. Il est divisé en quatre phases avec différentes vitesses moyennes représentatives des profils de conduite dans le monde : faible, moyenne, élevée et très élevée. Chaque phase intègre plusieurs accélérations, freinages, arrêts... à des degrés divers, afin de refléter au mieux les conditions de conduite quotidiennes.

Quelle est la différence entre les normes NEDC et WLTP?

Depuis l'instauration de la norme NEDC en 1992, les voitures et les modes de conduite ont sensiblement évolué. Les paramètres des tests WLTP ont été redéfinis afin de mieux refléter les conditions réelles. Ils incluent :


• Des cycles plus longs (30 min au lieu de 20 min)
• Des arrêts plus brefs (13% contre 25%)
• Des distances plus longues (env. 23 km contre 11 km)
• Des vitesses supérieures (max. 130 km/h au lieu de 120 km/h)
• Des vitesses moyennes supérieures de 50%
• Des accélérations maximales supérieures et des phases d'accélération plus fréquentes
• Environ 20 à 30% de puissance en plus dans les situations de conduite plus dynamiques.
• Une évaluation plus réaliste de la résistance au roulement dans le cadre de tests de consommation.
• Prise en compte des équipements optionnels embarqués.


Les valeurs WLTP sont comparables dans le monde entier, tandis que les valeurs NEDC n'étaient valables qu'en Europe.

Close

La procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers (WLTP) a été introduite au 1er septembre 2017 pour les nouveaux types de véhicules. 12 mois plus tard, celle-ci est devenue contraignante pour toutes les voitures particulières et a ainsi succédé à l’ancienne norme du nouveau cycle de conduite européen (NEDC). Bien qu’il s’agisse toujours d’un essai en laboratoire, la procédure WLTP a été mise au point dans le but d’indiquer aux clients des données de consommation de carburant plus proches du comportement de conduite en conditions réelles, ainsi que pour créer un niveau supérieur de transparence.

 

La procédure WLTP prend en compte:
• Une dynamique de conduite et une température extérieure plus réalistes
• Une distance d’essai supérieure
• Des vitesses moyennes et maximales supérieures
• Moins de phases d’arrêt
• Des freinages et accélérations plus nombreux

 

L’équipement en option a également un impact sur les chiffres déterminés à partir du cycle de conduite WLTP.

Close

Le cycle de conduite WLTP ("Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicle Test Procedure") répond aux critiques à l'encontre de la norme NEDC ("New European Driving Cycle"), l'actuelle mesure définie par les Règlements (CE) N° 715/2007 et 692/2008. Légalement, c'est toujours la NEDC qui régit la publication des valeurs de consommation et d'émissions. Le profil du nouveau cycle de conduite se veut plus proche de la réalité quotidienne. Il n'est pas mesuré pour un niveau de finition spécifique, mais prend aussi en compte l'impact des équipements optionnels embarqués.

 

La consommation quotidienne d'un véhicule dépend grandement du profil d'utilisation individuel et de l'environnement : milieu urbain, milieu rural et autoroute. Plutôt que de se cantonner aux valeurs en cycle "urbain, extra-urbain ou mixte" (tel que stipulé par les Réglements (CE) N° 715/2007 et 692/2008) sur base d'un profil de conduite plus théorique, le cycle WLTP fournit quatre valeurs individuelles pour différents profils de vitesse prédéfinis (faible, moyenne, élevée et très élevée) basés sur une étude statistique et sur l'analyse des profils d'utilisateur et des moyennes. Par ailleurs, le cycle WLTP est beaucoup plus dynamique que la norme NEDC et reflète plus d'accélérations, une vitesse moyenne plus élevée et une plus grande vitesse maximale.

 

Les valeurs renseignées pour l'Opel Astra en juin 2016 s'inscrivent dans une plage que l'on peut expliquer comme suit : le chiffre inférieur est la valeur la plus faible des quatre phases du cycle WLTP, mesurée avec l'Opel Astra affichant la plus faible consommation pour telle combinaison moteur/transmission. Le chiffre supérieur représente la valeur la plus élevée des quatre phases du cycle WLTP, mesurée avec l'Opel Astra affichant la consommation la plus élevée pour telle autre combinaison moteur/transmission. Les valeurs ainsi obtenues donnent un aperçu réaliste et une indication utile de la consommation journalière à laquelle l'utilisateur doit s'attendre.

 

Notez toutefois que les valeurs WLTP sont déterminées par un cycle de conduite standard et prédéfini sur un banc d'essai.