Une rentrée en toute sécurité.Il faut voir et être vu!

En septembre, après deux mois de vacances, des milliers d'écoliers enfourchent leur vélo pour reprendre le chemin de l'école. La circulation se densifie à nouveau en raison du grand nombre de navetteurs, ce qui crée pas mal de trafic sur nos routes, pistes cyclables et trottoirs. Une question se pose alors : comment rendre votre trajet aussi sûr que possible ? La réponse est simple : en voyant et en étant vu !

 

Fluo

 

Il existe de nombreuses façons pour les piétons et les cyclistes d'être bien visibles sur la route. La plus efficace d'entre elles est probablement le gilet fluo. Vous ne pouvez en effet plus le manquer : un groupe d'enfants qui se déplace à pied sera presque toujours vêtu de jaune fluo. Et c'est très bien ! Car il faut reconnaître qu'enfiler un tel gilet ne demande que très peu d'efforts pour un résultat optimal. Les automobilistes qui s'approchent d'un groupe portant des gilets fluo voient déjà à plusieurs dizaines de mètres de distance qu'ils feraient mieux de ralentir.

Fluorescent : ne réfléchit pas simplement la lumière

Le fluo a la cote parce que c'est un moyen très simple d'augmenter considérablement votre visibilité. Contrairement aux matières réfléchissantes, qui se contentent de réfléchir la lumière, un tissu fluo va en dégager, ce qui renforce davantage l'effet visuel et donc la visibilité. La réflexion permet aux automobilistes de vous remarquer plus rapidement et plus facilement, mais le fluo va encore plus loin en intensifiant la lumière qu'il reçoit.

Fluohelm

 

On retrouve essentiellement cette couleur dans les gilets, mais elle est aussi utilisée pour les housses de sacs à dos et de chaussures, les bracelets, les autocollants et, mieux encore, les casques de vélo. Libre à vous donc de choisir la ou les pièces que vous souhaitez adopter pour braver la circulation. Attention : vérifiez toujours s'il y a un marquage CE, qui vous garantit la bonne qualité de l'objet.

 

Communiquer dans la circulation

Avec du fluo, vous donnez un signal clair : « Je suis là ! » Mais vous pouvez faire passer bien d'autres messages depuis votre vélo : ce n'est pas parce que les automobilistes ne vous entendent pas que le cycliste que vous êtes ne peut pas communiquer avec eux. En effet, tout comme une voiture indique à l'aide de ses clignotants quelle direction elle souhaite prendre, un cycliste peut faire connaître son intention d'un geste du bras. Utilisez donc vos bras autant et aussi clairement que possible et faites-le bien avant d'effectuer votre manœuvre. Les autres usagers de la route sauront ainsi parfaitement où vous voulez aller, ce qui vous permet de traverser, de vous écarter ou de changer de direction en toute sécurité.Dode hoek

Redoubler d'attention avec les angles morts

Si vous approchez à vélo d'un camion qui veut tourner à droite, prenez garde aux angles morts. Il existe en effet trois endroits autour du véhicule sur lesquels le chauffeur a une visibilité limitée : l'avant et la droite de la cabine, le côté droit du camion et la zone située juste derrière la remorque.

 

 

hesjes